LA LUMIÈRE POLARISÉE PEUT INFLUENCER FAVORABLEMENT PSORIASIS

Echanges d'expériences sur les différents psoriasis (cuir chevelu, visage...)

Modérateurs : jessyjess, vimocambor

Répondre
giurgiu

LA LUMIÈRE POLARISÉE PEUT INFLUENCER FAVORABLEMENT PSORIASIS

Message par giurgiu » sam. déc. 12, 2009 11:30 am

EN COMBINAISON AVEC DES PLANTES, LA LUMIÈRE POLARISÉE PEUT INFLUENCER FAVORABLEMENT LA SANTÉ DE L’ORGANISME HUMAIN

Le corps humain est constitué à 100% par des cellules, plus exactement environ 60 à 70 millions de cellules. Dans ces cellules se déroulent des processus chimiques et physiques. Pour que le système cellulaire puisse fonctionner, il a besoin d’une certaine quantité d’énergie qui provient de la lumière, de l’air et de l’eau, mais il a aussi besoin de substances noutritives et d’ondes électromagnétiques positives, qui proviennent de notre environnement.

Donc si on désire de maintenir notre organisme sain, il est nécessaire d’influencer positivement le système biologique, pour activer la capacité d’auto-défense de l’organisme, afin d’éliminer les facteurs de stress et d’activer les processus régénératifs. La thérapie à lumière polarisée peut non seulement s’associer sans problèmes à d’autres formes de traitements, mais elle les soutient et les complète davantage, en actionnant efficacement dans la profondeur des tissus.

L’appareil Bioptron utilise de la lumière polarisée linéaire à longueur d’ondes de 400 à 2000 mm.

Les ondes lumineuses émises par cet appareil couvre le domaine de la lumière visible aux ondes infra-rouges chaudes (tièdes). Elles ne contiennent pas des ondes ultra-violettes et avec une énergie de 40 mw / cm² elles ne sont pas dangereuses pour l’organisme humain.



Le mode d’action de la lumière polarisée



Après plusieures années de recherche dans le domaine médical, on a démontré le mode dont la lumière polarisée réagit sur les cellules et sur les processus biologiques. Ainsi, l’éxposition à la lumière polarisée exerce une influence complexe auprès de l’organisme.

On distingue les facteurs d’influence directe suivants:

- action des ondes lumineuses électromagnétiques

- facteurs thérmiques

- facteurs dependants des propriétés bilologiques des cellules

- facteurs optiques (le coefficient de réfléxion)

- coefficient de pérméabilité

- coefficient d’absorption.

Sous l’influence de la lumière polarisée il y a une croissance de l’activité énergetique de la membrane cellulaire. Les processus de régénération sont activés et l’absorption d’oxygène par les tissus et le potentiel bioénergetique augmentent.

La régénération et la normalisation des tissus est une conséquence de l’augmentation du potentiel énergetique cellulaire.

La lumière polarisée favorise l’état de bonne santé et fortifie l’organisme. Elle est totalement acceptée au domaine thérapeutique parce qu’elle:

- a une influence thérapeutique pour plusieurs affections

- n’a pas d’effets secondaires indésirés

- est utilisée sans contact direct et parce qu’elle est antiséptique

- complète idéalement les autres formes traditionnelles de traitement.

Lorsque j’ai traité cette maladie de la peau aux plantes, réspectivement au Deniplant, j’avais comme objectif l’élimintation des déficiences internes qui conduissent à l’apparition de psoriasis. Le résultat était la guérison du tissu épihtélial de lui même. C’est à cause de cela que la durée de ce traitement est des fois assez longue. (de quelques mois à quelques années).

J’ai observé qu’en utisant parallèlement le traitement au Deniplant et celui à lumière polarisée le processus de guérison des tissus épiteliaux se réalisent plus vite. Mais on doit retenir qu’au moment de la guérison de la surface du tissu épithélial, on de doit pas arrêter le traitement au Deniplant, parce qu’il est possible que les problèmes internes qui causent la maladie ne soient pas encore solutionnés (même si à l’exterieur il n’y a plus de traces) et c’est à cause de cela qu’il est nécessaire de continuer le traitement aux plantes encore quleque temps (une pause tous les deux jours, etc.). Si pendant ce traitement alternant avec des pauses il n’y a pas de nouvelle lésion épithéliale, alors on peut considérer que le traitement peut être interrompu définitivement.

Pareil au traitement de psoriasis à lumière polarisée en association avec les plantes pour le traitement des causes internes, on peut traiter de la même manière encore d’autres affections. Soit on fait appèl à la médecine allopathique en utilisant des médicaments obtenus par synthèse, soit on fait appèl aux produits phitothérapeutiques.

Répondre