Projet de clinique du psoriasis sur narbonne ( plage )

Modérateurs : jessyjess, vimocambor

Répondre
falzar
phasme
phasme
Messages : 76
Enregistré le : jeu. juin 16, 2011 10:55 pm

Projet de clinique du psoriasis sur narbonne ( plage )

Message par falzar » jeu. févr. 27, 2014 12:43 am

Bonjour , un projet de clinique ou de centre spécialisé dans le traitement du psoriasis uniquement pourrait voir le jour très prochainement dans l'aude près de narbonne plage dans la clape près des plages du languedoc roussillon ; un projet très ambitieux mais fort probable si l'on en croit les infos récoltées par les deux journaux locaux que sont le midi libre et l'indépendant

1-je cite l'indépendant, au cas où le lien ne soit pas trouvable dans quelques temps :
( dont le lien direct est ici : http://www.lindependant.fr/2014/02/26/s ... 852618.php )

Un centre de soins innovant est proposé aux élus narbonnais, jeudi soir. Destinée aux traitements du psoriasis, la clinique pourrait s'implanter aux Karantes.

Un centre médical du traitement du psoriasis à Narbonne-Plage ? L'idée paraît étonnante. Pourtant le projet apporté par Michel Cassagne, un kinésithérapeute de Frontignan, se définissant lui-même consultant thermal (voir ci-contre) a été jugé pertinent à l'échelle locale. Ainsi, Jacques Bascou soumettra - demain - à son conseil municipal l'approbation de la vente de terrains, soit une superficie de 27 000 m2 aux Karantes, pour un montant fixé par les domaines à 23,73 euros le m2, à la société immobilière AIC Provence.
Natura 2000 :
Afin d'autoriser l'opération, l'Etat a déclassé une partie du périmètre du zonage Natura 2000 et la Ville se chargera de la modification du PLU. "L'Etat l'a soutenu pour son caractère d'intérêt général, faisant la balance entre l'aspect de santé publique et les retombées économiques" explique-t-on du côté du cabinet du maire.
Sel et soleil :
Ce projet s'appuie sur la combinaison des bienfaits du soleil et de la salinité de l'eau. "Nous avons des points forts dans notre région, approuve le professeur Bernard Guillot, chef du service de dermatologie du CHRU de Montpellier, consulté à ce sujet. Allier les bienfaits de l'héliothérapie à la teneur élevée en sels minéraux des salins, comme Gruissan ou Aigues-Mortes, cela se tient. Car cette eau a une salinité particulière. Et il est intéressant de profiter de l'opportunité pour soutenir l'éducation thérapeutique, volet important pour cette maladie chronique". Ce n'est donc pas l'eau de la mer toute proche qui sera utilisée, mais celle des Salins de Gruissan, partenaire de la clinique. Un projet de 30 millions d'euros dont on ne connaît pas encore les investisseurs. La clinique serait édifiée sur 2000 m2, adossée à un ensemble résidentiel, sur la zone des Karantes, à l'arrière des Exals à Narbonne-Plage.
Languedoc, destination dermatologique ?
Le futur centre de soins traiterait 300 à 400 patients par jour, ce qui pourrait créer une centaine d'emplois directs dont 5 postes de médecins, et des paramédicaux. La fréquentation attendue est de 6 000 curistes à l'année. L'activité envisagée comme une source d'emplois indirects pour l'économie locale, renforcerait l'attractivité du territoire Narbonnais. Le terrain de 27 000 m2 est estimé par les Domaines à 631 000 euros. La société AIC Provence - qui implanterait la clinique - programme la construction d'un ensemble résidentiel destiné à l'hébergement des curistes. Interrogé, le responsable du projet immobilier chez AIC Provence (filiale d'Art Immobilier Construction, implantée sur la Côte d'Azur) n'a pas souhaité communiquer sur le dossier.
Le psoriasis touche 3 % de la population mondiale, il se manifeste par des démangeaisons, des squames et des inflammations de la peau. Michel Cassagne, porteur du projet, s'inspire du traitement basé à la fois sur l'héliothérapie et le sel, pratiqué en Israël où la Mer Morte a une forte teneur en magnésium et une salinité 10 fois supérieure à la mer Méditerranée. Narbonne-Plage serait dès lors l'unique clinique de ce type en Europe. En France, des cures thermales spécifiques sont proposées, dont une à Avène, près de chez nous en Languedoc, appréciée pour son eau aux vertus apaisantes et anti-inflammatoires. Station concurrentielle, certes, mais également un atout pour faire du Languedoc une destination à forte visée dermatologique.
Une piscine d'eau puisée dans les salins de Gruissan
Michel Cassagn est un kinésithérapeute de Frontignan, issu d'une famille de sauniers. "J'ai constaté que des sauniers atteints de psoriasis se soignaient en travaillant !" explique-t-il pour soutenir son étude, qu'il a développé à partir de ses observations de terrain. "Cette clinique dermatologique spécialisée dans le traitement du psoriasis servirait au plus grand nombre de patients désemparés par cette maladie très invalidante. Ils pourront bénéficier de cette nouvelle thérapeutique bio-médicale balnéothérapique et héliothérapique".
Le porteur du projet a développé un process particulier. "Je m'appuie sur la sélection de la bande spectrale des ultraviolets pour optimiser la photothérapie". Depuis 1998, Michel Cassagne prospecte la région pour l'implantation de sa clinique. Le projet a été retoqué dans le Gard et l'Hérault par l'Etat, suite aux problèmes de submersion et à l'édification du plan régional d'inondation. Autre frein, les communes littorales disposent de peu de foncier disponible. A Narbonne, le projet nécessite l'eau des Salins de Gruissan qui serait acheminée par camions citerne. "Je prévois un pôle de dermatologie, de rhumatologie, d'éducation thérapeutique, une esthéticienne-manucure, un coiffeur et une boutique de vente de produits de la gamme dermocosmétique conçus aux salins de Gruissan". Michel Cassagne envisage un centre de conférence, un jardin et un parcours de santé, ainsi qu'une crèche.


2-je cite également le lien de l'article de midi libre pour archives dont voici le lien direct : http://www.midilibre.fr/2014/02/24/une- ... 826697.php

Le centre serait unique en Europe. Il vise 6 000 curistes par an. L'idée : recourir à l'héliothérapie, un traitement médical par exposition aux rayons du soleil.


Traiter le psoriasis par le soleil et l’eau de mer, la thérapie fait ses preuves... au bord de la mer Morte. Et bientôt à Narbonne-Plage ? Le projet est porté depuis des années par Michel Cassagne, un consultant thermal qui a développé un traitement de la maladie par une exposition aux UV A et B couplée à des bains d’eau salée... On considère qu’au moins 2 % des Français sont atteints par cette affection de la peau.
Sur un terrain de 2,7 ha
Il arrive aujourd’hui dans sa phase concrète, quatre mois après la modification de la zone Natura 2000 du massif de la Clape : jeudi soir, le conseil municipal de Narbonne doit se prononcer sur la vente à la société AIC Provence, basée à Aix-en-Provence, d’un terrain de 2,7 hectares destinée à accueillir un établissement dédié à cette thérapie innovante.
Responsable du service de dermatologie du CHU de Montpellier, Bernard Guillot, sollicité par les promoteurs pour apporter sa caution scientifique au projet, y croit : "L’idée des promoteurs est séduisante", concède le médecin. "On connaît, depuis les années 70 l’intérêt de l’héliothérapie - traitement médical par exposition aux rayons du soleil. Sur psoriasis dit modéré, c’est devenu classique de soigner la maladie aux UVB", rappelle le médecin. Pour une forme sévère, biothérapie et traitement systémique sont conseillés. Pour une forme légère, une simple application de crème suffit.
Pas la mer Morte, mais des propriétés "assez proches"
Combiner soleil et eau salée serait encore plus efficace, même si, à Narbonne, on n’est pas au bord de la mer Morte : "On n’a pas les mêmes concentrations d’ions, mais les analyses ont montré des qualités physico-chimiques des eaux assez proches", souligne Bernard Guillot.
La future “clinique du psoriasis”, unique en Europe, pèse 30 M€ d’investissements et une centaine d’emplois directs (dont 5 postes de médecins). Le centre de soins ambitionne de traiter 300 à 400 patients par jour, pour une fréquentation espérée de 6 000 curistes à l’année.




Un projet dont la réalisation serait une aubaine pour ma part puisque ma famille passe ses vacances tout près , cet été je compte tenter une cure sur neyrac les bains , ayant été peu convaincu par avène , si quelqu'un a des infos sur neyrac , je suis preneur
cordialement

jessyjess
fourmi
fourmi
Messages : 471
Enregistré le : jeu. janv. 23, 2014 1:18 pm
Localisation : montpellier

Message par jessyjess » jeu. févr. 27, 2014 10:53 am

J'ai pu lire sa dans midi libre j'habite a cote.

Je suis pas trop d'accord avec eux car pour moi qui vit a 5 mn des salins d'aigue mortes me concernant j'ai essayer et moi le soleil et l'eau de mer me fait l'effet inverse le pdoriasis gonfle gratte brule bref.... je suis a 1 heure d'avene quand j'aurais les moyens je pense y aller car c'est de l'eau douce.

On vera bien si sa ouvre en tout cas c'est pas pour maintenant !

Syl20
phasme
phasme
Messages : 9
Enregistré le : lun. janv. 06, 2014 5:27 pm

Message par Syl20 » mar. mars 04, 2014 5:49 pm

Moi au contraire, le soleil me fait apparemment du bien.

Après 2 semaines dans le sud cet été, tout était pratiquement parti. Mais c'est vite revenu en reprenant le boulot...

Du coup, je ne sais pas si c'est lié au soleil, à la mer ou à la détente... Il me reste à gagner au loto et partir au soleil à vie :lol:

falzar
phasme
phasme
Messages : 76
Enregistré le : jeu. juin 16, 2011 10:55 pm

Message par falzar » mer. mars 05, 2014 5:42 pm

le projet semble en bonne voie , normal , en pleine période d’élection municipale :lol: , le conseil municipal a approuvé ce projet , il faudra attendre quelques années avant que ce centre n'ouvre ses portes mais c'est de bonne augure
http://www.ladepeche.fr/article/2014/03 ... rojet.html

Répondre