Et la cure thermale ?

Modérateurs : jessyjess, vimocambor

Répondre
Catherine
phasme
phasme
Messages : 2
Enregistré le : lun. sept. 17, 2007 3:58 pm
Localisation : VOSGES

Et la cure thermale ?

Message par Catherine » mer. sept. 19, 2007 2:34 pm

Bonjour à toutes et tous !

C'est la toute première fois que je viens parler du pso sur le Net. J'ai parcouru certains messages et je constate que nous sommes tous dans le même état de souffrance face à cette maladie.

Je résume mon histoire : mon pso est apparu à l'âge de 18 ans environ (suite à des problèmes familiaux). La maladie s'est déclenchée à la vitesse de l'air et je me suis retrouvée "squameuse" des pieds à la tête (avec, en plus, un pso purulent aux mains et aux pieds).
Comme tout le monde, j'ai vu plusieurs dermatos, j'ai fait de la puvathérapie, je me suis "badigeonnée" de corticoïdes, j'ai vu des magnétiseurs, je suis partie au soleil, ... Bref ! Désespérant !
Un jour, un dermato qui voyait moins l'intérêt de son portefeuille que la gravité de mon état, m'a proposé de faire une cure à la Roche-Posay. Miracle !!! Après 3 semaines, je suis revenue avec une toute petite tâche sur le mollet, c'est tout !
J'ai fait une autre cure l'année suivante, bien que mon état était satisfaisant, mais, en règle générale, il est préconisé d'en faire 3 années de suite.

J'ai aujourd'hui 40 ans. Durant toutes ces années, mon pso s'est parfois manifesté par de petites plaques, mais rien d'alarmant et c'était amplement supportable.

Et puis, il y a 3 mois environ, cette satanée maladie est ressortie en envahissant principalement ma tête. Résultat : les 3/4 de mes cheveux sont tombés en même temps que les croûtes. L'horreur.
J'ai acheté des bandeaux pour cacher la misère autant que cela était possible, j'ai appliqué des crèmes, je suis partie en vacances au soleil (car le pso s'est également attaqué à certains endroits du corps).
Finalement, comme j'avais très mal au crâne à cause des démangeaisons, que c'était très moche et difficile à supporter, je suis allée voir mon médecin généraliste qui m'a precrit une cure.

Je suis rentrée il y a un mois et mon état général est bien plus correct.
Le pso est là, il sera toujours là, mes cheveux sont tombés, je le vis très mal, mais je vais quand-même mieux.

Je vous envoie ce message pour vous dire que les cures ne sont pas des solutions complètement miracle, mais qu'elles aident beaucoup. Elles ne sont pas nocives pour la santé, contrairement à beaucoup de traitements que nous subissons et, de plus, elles nous aident à relativiser : en effet, lors d'une cure, on voit tant d'adultes, mais aussi d'enfants qui sont tellement atteints par des problèmes de peau, que, parfois, on se dit que l'on n'a pas le droit de se plaindre (sans parler des grands brûlés).

Voilà ! Pourquoi ne pas y songer, pourquoi ne pas essayer à votre tour ?

Je vous souhaite plein de courage face à cette maladie qu'est le pso car je sais que tout est douloureux lorsqu'on en est atteint. Sans parler du regard des autres ...

Bonne journée à tous ! A une prochaine fois !

Cath.

lecorse
phasme
phasme
Messages : 43
Enregistré le : mar. sept. 04, 2007 5:29 pm
Localisation : 13

Message par lecorse » mer. sept. 19, 2007 5:36 pm

merci cath pour tes conseils concernant les cures ,je pense y reflechir serieusement et m y lancer cette fois ci
je vais tenter la plus pres de chez moi "avene "car j ai la possibilité de loger pas trop loin ,alors je verai bien
bon courage :wink:

Catherine
phasme
phasme
Messages : 2
Enregistré le : lun. sept. 17, 2007 3:58 pm
Localisation : VOSGES

Les cures thermales

Message par Catherine » mar. sept. 25, 2007 11:11 am

Bonjour !

En ce qui concerne la cure, qu'elle se déroule à Avesnes ou à la Roche-Posay, il faut savoir que ce sont des endroits un peu perdus et qu'en dehors des soins qui ont lieu le matin pendant 1h30/2h00, il n'y a rien de spécial à faire. Il faut trouver de quoi s'occuper, lecture, promenades, etc..., mais en même temps, elles permettent de se reposer et c'est une occasion pour décompresser. De plus, on y rencontre plein de gens et les échanges sont sympas.

L'idéal est de partir au printemps ou en été pour pouvoir bénéficier du soleil qui est un excellent complément à la cure (il y a des solariums).

Bref ! Je ne peux que continuer de recommander la cure. On ne revient pas plus "abîmé" que lorsqu'on part, bien au contraire.

Pour ceux qui peuvent se le permettre financièrement, il y a aussi les cures en Israël et en Jordanie. Très efficaces.

Voilà !
Bonne journée à tous !

Catherine

Répondre