sujet lampe uvb domicile

Modérateurs : jessyjess, vimocambor

Répondre
busenaute
phasme
phasme
Messages : 35
Enregistré le : lun. mai 07, 2012 3:41 pm
Localisation : TOULOUSE

sujet lampe uvb domicile

Message par busenaute » lun. mai 12, 2014 11:57 am

bonjour
avec un pso depuis +de 20 ans j ai essayé ces derniers 6 mois la balneopuvatherapie pour les mains uniquement avec des résultats incroyable allant jusqu'à la quasi disparition.
puis j 'ai arrêté et c est revenu...

j'ai don acheté un lampe UVB sur internet et les résultats sans être aussi bons sont convaincants et suffisants pour moi.

les UVB sont moins dangereux car agissent en surface uniquement et stabilisent le PSO.
Du coup j ai même arrête DAIVOBET en gel et je ne mets que des crèmes hydratantes.

j'aimerais parler avec des personnes qui pratiquent la même expérience avec cette machine UVB

a bientôt de vous lire

falzar
phasme
phasme
Messages : 76
Enregistré le : jeu. juin 16, 2011 10:55 pm

Message par falzar » ven. août 08, 2014 2:20 pm

Les machines tout comme les crèmes chimiques n'offrent pas au corps ce dont il a besoin ; sans être anti progres , je constate que le soleil, et non une pâle imitation de ce dernier ( de 20 mn à 1h par jour est recommandé par jour ) et pommades naturelles ou produits vraiment naturels peu transformés sont bien plus bénéfiques que les mixtures chimiques des laboratoires qui partent un peu trop dans tous les sens avec certaines maladies dont le pso ; il me semble que certains ingrédients naturels existent sur terre et même s ils n offrent pas une amélioration magique mais progressive , il est utile que les labos en tirent parti au lieu de mettre sur le marché des crèmes aux effets secondaires trop importants ; les médecins commencent à s'en rendre compte de plus en plus et ne cèdent plus aux topiques chimiques aussi facilement qu il y a une dizaine d'années . Pour ma part , mon corps est affecté d'un pso en plaques qui s'est étendu par les effets rebonds de la cortisone ; le pso est le reflet d'un dysfonctionnement organique ( la peau étant un émonctoire ) , si on tente de le neutraliser en surface , il faut soigner aussi l'organe déficiant à l'intérieur qu'il faut essayer d'identifier ; on doit soigner en surface et à l'intérieur ... Tout un programme , mais n'étant ni médecin ni chercheur , il m'est difficile d'être plus complet , mais l apparation des plaques de pso doit être clairement identifié et traité dans sa globalité . Et donc , les machines uv ( a ou b ) sont a utiliser avec une infime précaution en raison du risque accru de manifestation cutanée plus embêtantes .

Répondre